Vous êtes ici : Accueil > Archives > année 2007 2008 > Sorties scolaires > Théâtre : Les Farces sur tréteaux / Masques et fabliaux
Publié : 2 avril 2008

Théâtre : Les Farces sur tréteaux / Masques et fabliaux

Des fabliaux très rigolos

Samedi 29 mars, le soir, nous étions 17 élèves de CM2 et 4 élèves de CM1 pour aller voir une pièce de théâtre à la salle Georges Brassens. Ce spectacle s’intitulait « Farces sur tréteaux » et « Masques et fabliaux ». Philippe Boronad, le comédien que nous avions vu mardi 25 mars, pour l’animation théâtre, jouait dans cette pièce.

Dans ce spectacle, il y avait quatre fabliaux. La première pièce s’appelait « La farce du cuvier. » la deuxième « Le Vilain et l’oiselet. » la troisième « Brunain, la vache au prêtre. » et la quatrième « Farce d’un chaudronnier. ». La saynète que j’ai préférée était cette dernière. Je vais la résumer :

Aurélia Arnou, Philippe Boronad et Philippe Klein

C’était l’histoire d’un couple, chacun avait fait le pari de s’asseoir et de ne parler à personne. A un moment un chaudronnier arriva et leur demanda s’ils ne voulaient pas lui acheter un de ses chaudrons. Mais bien sûr aucun des deux du couple ne répondit.
Alors le chaudronnier qui s’apprêtait à partir eut l’iddée d’essayer de les faire parler. Il commença par le mari. Il lui barbouilla le visage d’ un produit noir, mit un bout de laine sur la tête, il accrocha un pissoir et un chaudron sur le mari, mais celui-ci ne réagissait pas . Il se retenait pour gagner le pari.
Puis le chaudronnier se dirigea vers la femme et il essaya de la faire parler en la « dragant. ». Il n’arrive pas à la faire parler alors il se montre très entreprenant. Mais le mari ne le supporte pas et il réagit. Il se leva et commença à se battre avec le chaudronnier.

La femme se mit à rire et elle dit à son mari qu’elle avait gagné le pari. Il invite sa femme à la taverne et la femme dit que le chaudronnier avait le droit de venir avec eux.

J’ai trouvé ce fabliau très « rigolo. »

Tiffany